VIE ASSOCIATIVE et CULTURELLE

Jumelages : Salindres / Lipova

VIE ASSOCIATIVE et CULTURELLE
Le monde culturel, les jumelages

Jumelages : Le pont de l'amitié, Salindres / Lipova

blason_lipova

1990 – 2020

Trente années d’amitié
Franco-Roumaine !

Nous nous réjouissions de fêter dignement au printemps dernier un tel anniversaire, en accueillant à Salindres une importante délégation de lycéens et accompagnateurs du lycée Marienescu de Lipova emmenée par leur dynamique proviseur Lucian DONTU mais, mais, mais …monsieur COVID, semant la terreur en Europe et sur toute la planète, en aura décidé tout autrement…
Permettant seulement au Pont de l’Amitié de réaliser le 08 mars, avant le premier confinement, sa seule manifestation festive de l’année en collaboration avec la commission festivité et loisirs, la désormais traditionnelle journée vide-greniers et Country au succès chaque année jamais démenti.

Mais, amis Salindrois, connaissez-vous tous LIPOVA, notre ville jumelle ?
Lipova est une ville du département (Judet) d’ARAD dans la région du BANAT, région située dans l’ouest de la Roumanie sur la rive gauche de la rivière MURES. Le MURES alimente le DANUBE par le biais d’une autre rivière pourtant moins importante que le MURES, la TISZA.
A une altitude comparable à celle de Salindres (150 mètres), à l’image de notre commune par rapport aux Cévennes, LIPOVA est au pied des Carpates, aux confins de la grande plaine de Hongrie et de TIMISOARA à la partie naissante des premières collines carpatiques de l’ouest.
Sa population s’élève à un peu plus de 11 000 habitants. Environ 87% sont roumains, 3% sont hongrois, moins de 2% sont allemands, moins de 2% sont roms, les autres nationalités sont majoritairement issues de l’Europe de l’Est.

Sur le plan confessionnel la religion majoritaire est orthodoxe (76%) puis pentecôtiste (9%), catholique romaine (6,5%), baptistes (2%), catholique grecque (1%).
Les secteurs économiques les plus importants de la ville sont : l’industrie (alimentaire, de transformation du bois, de la construction mécanique, textile) et l’agriculture avec la culture de céréales, l’arboriculture (pommes, abricots, prunes, poires, cerises, noix), la viticulture, et l’élevage.
Mais la principale ressource de Lipova est bien sûr l’eau minérale ! Quel Salindrois ayant voyagé en Roumanie avec nous ne s’est pas régalé de cette eau gazeuse proche de notre eau de Queyzac qui existe aussi en version sans gaz ! En 1928 cette eau reçoit une médaille d’or à Bucarest, et LIPOVA devient le
fournisseur de la Maison Royale dans l’entre-deux-guerres. Autour de cette source s’est développée la station balnéaire de Băile Lipova, avec au début du XXè siècle bains chauds, hébergements puis une piscine et maintenant une grande diversité de services.
Les sociétés présentes dans la ville, exercent des activités d’embouteillage d’eau minérale, de fabrication de chaussures, de vêtements textiles, de linge de maison, de transformation du bois, de production de sous-ensembles ménagers, et de transport.

Nous trouvons à LIPOVA tous types de commerces, toutes les administrations, plusieurs maternelles, plusieurs établissements de l’enseignement primaire, deux lycées, le lycée professionnel Sever BOCU et le lycée MARIENESCU avec lequel nous échangeons depuis toutes ces années. Le Palais des jeunes, où ceux-ci développent pendant leurs loisirs créativité et personnalité artistique, organise chaque année un concours international d’art plastique où quelques aspirants salindrois et de Méjannes-les-Alès ont déjà été primés !

Étant situé sur la rivière Mureş, au nord de Banat, Lipova a été disputée entre les Habsbourg et les Ottomans, qui, avec quelques parenthèses, l’auront occupée de 1550 à 1718 avant que l’Autriche puis la Hongrie ne la récupèrent, et avant 1918, les députés du Banat, dirigés par Sever Bocu de Lipova, proclament l’union du Banat avec la Roumanie.

Les traces ottomanes ont été conservées avec le Bazar turc (XVIIè siècle) classé monument historique. Outre ce bazar, les turcs ont légué à la ville des égouts encore fonctionnels après quatre siècles !!
Le Musée de la ville, situé dans la somptueuse demeure du politicien Sever BOCU, abrite dans les cinq salles de l’exposition permanente au somptueux décor intérieur, des poêles en faïence viennois, des meubles, des lustres, des miroirs en cristal et une collection d’art et de tableaux dont un Fragonard et un Rodin !
Il serait dommage de se rendre à Lipova sans visiter l’église orthodoxe datant du 14è siècle, ornée de deux couches de fresques anciennes, datant du XVe siècle. Cette église a été restaurée plusieurs fois notamment au XVIII et au XXè siècle.
En traversant le Pont Vieux, pont métallique maintenant rendu aux piétons, construit par les Austro-hongrois et mis en service en 1896, nous laissons la gare et rejoignons les quartiers de SOÏMOS et de RADNA situés sur la rive droite du MURES.
La forteresse de SOÏMOS (XIIIè siècle) dans le quartier du même nom, actuellement en ruines, lointaine cousine de notre tour BECAMEL, contrôlait le défilé du MURES.
Le monastère de MARIA-RADNA actuel, reconstruit par les Franciscains date du XVIIIè siècle a été consacré en 1992 par le Pape Jean-Paul II, et reçu le titre de Basilique Mineure. La basilique et les trois bâtiments attenants du monastère sont classés monuments historiques et architecturaux des XVIII et XIXè siècles.

Dans l’actualité de la ville de Lipova, Florin Fabius Pera, médecin vétérinaire, a succédé comme maire le 28 octobre 2020 à Mircea Jichici qui ne se représentait pas.
Le Pont de l’Amitié, tout comme nos amis de Lipova a la volonté que les liens ancestraux qui unissent nos deux cités perdurent, même si, encore une fois, nos amis roumains ne pourront venir au printemps 2021 toujours en raison de ce satané virus.
Saint-Exupéry disait : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».

Osons la confiance !
Lionel VEYRIER

Liens utiles

Contacts

MAIRIE
rue de Cambis – 30340 Salindres

Tél. : 04 66 85 60 13
Fax : 04 XX XX XX XX

Horaires d’ouverture de l’Accueil:
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h30

Retour haut de page